Singeries et lâcher-prise

Avez-vous déjà entendus comment on attrape certains singes en Indonésie?

Une orange est placée dans une grosse citrouille suspendue et le singe entre sa main pour prendre son fruit auquel « il tient », l’orange. Puis, il se fera éventuellement capturer parce qu’il refuse de lâcher l’orange alors qu’il aurait très bien pu grimper à un autre arbre et cueillir librement son orange. Mais non, il se fait capturer.

Vous faites-vous capturer par des idées? Quelle est votre orange?

Lors des ateliers que j’anime, c’est une des premières invitations que je lance au participant: lâchez-prise sur vos idées préconçues, préceptes, préjugés .. Ouvrir sur d’autres possibles!

En procédant ainsi on peut aussi laisser-aller du ressentiment, des préoccupations, des croyances, de la culpabilité, etc. Les ateliers de discussion sont une forme d’antidote aux messages retenus et coincés dans votre esprit et cela, souvent à votre insu.

Mais pourquoi nous nous appuyons sur quelque chose qui nous empêche d’avancer? Peut-être parce que nous n’avons pas lâché prise de ce désir d’avoir raison. Sortons de ces dichotomies qui présentent des extrémités sans nuance: » j’avais raison, tu avais tort! » Avouons que c’est plutôt limitant. Vous êtes invités à venir repousser les limites, les vôtres, en pensant par vous-même, pour vous-même et avec les autres!

« La capacité de lâcher prise, la capacité de faire confiance, de s’adapter positivement pour assumer la responsabilité de donner du sens à sa vie, à l’instant qui passe, c’est être prêt à dire oui, à consentir à la vie avec tout ce qu’elle apporte avec elle. »

Rosette Poletti et Barbara Dobbs

Publié par Caroline Mc Carthy

Consultante en éducation, pratique de la philosophie et de l’attention Caroline Mc Carthy Accompagnement et éducation au développement de la résilience et de la pensée autonome Chargée de projet | QADA Ministère de la Famille Caroline aime côtoyer les espaces de pratique dans lesquels on peut s’exercer à utiliser de mieux en mieux les outils et attitudes pour être capable d’une pensée de plus en plus autonome, cohérente, créative et rigoureuse. Diplômée en Anthropologie sociale et culturelle elle est particulièrement active en sciences de l’éducation et en philo pour enfants. Au cours des dernières années, elle a acquis une solide expérience dans la gestion de projets liés à la formation avec des équipes pluridisciplinaires ainsi qu’une pratique expérimentée en tant qu’animatrice et formatrice.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :