L’éléphant, le marchand et la porcelaine

Qu’est-ce qui, selon vous, peut arriver de pire dans un magasin de porcelaine?

Et si, dans ce même magasin, le marchand prenait soin du pachyderme pour ce qu’il est et vice versa, puis qu’ensemble, ils prenaient soin de la porcelaine? Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, s’agit-il d’une expression qui trompe ? Il y a de ces expressions bien formatées, des situations quotidiennes et du prêt-à-penser qu’on nous sert par endroit qui mérite (et qui m’irrite) de s’y attarder pour notre plus grand bien (commun). Si vous avez envie d’y réfléchir, de chercher des réponses et donner du sens à différentes thématiques au cœur de l’expérience humaine, vous êtes au bon endroit.

La pensée attentive

Histoire De Penser. La dimension du « prendre soin » que nous côtoyons lors de nos ateliers, se situe entre autres, dans ce qui se joue dans l’entre-dit.  Nous y ferons référence en parlant de la pensée attentive. Outre la métaphore de l’éléphant dans un magasin de porcelaine, la délicatesse de certains échanges nous invite à développer certaines habiletés qui demandent  de connaître, au-delà de ce qui est dit, les gestes qui communiquent, compensent ou accompagnent le discours. Cela demande aussi d’avoir la présence: être dans la conscience de ce que l’on dit soi-même, ce que l’on fait. S’ajoute à ceci l’écoute: au sens d’essayer, vraiment, de comprendre l’autre, en ne préparant pas sa propre réponse pour la démonstration, non. Lorsque l’autre parle, je suis attentif au point d’essayer de me mettre à sa place, oui. Enfin, la parole, qui se livre et synthétise nos idées et qui sait se faire silence lorsqu’il n’y a rien à dire ou rien d’autre à faire qu’à accueillir ce qui est. Lors de mes animations, tout ceci se déploie dans le plaisir de réfléchir ensemble. C’est non seulement possible, mais ça arrive à tout coup, depuis le commencement des ateliers Histoire De Penser

Le soin, avant d’être une notion de développement personnel, est un concept philosophique, aussi appelé « care », théorisé par Carol Gilligan.  Il se définit par un souci fondamental de bien-être d’autrui et centre le développement moral sur l’attention aux responsabilités et à la nature des rapports humains. La pensée attentive est un socle important de ce qui se tisse tout au long du processus qu’engendrent nos rencontres.

Dans notre contexte philosophique, prendre soin c’est repenser son rapport à l’autre.

Cela dit, nous sommes à même de constater que dans notre société actuelle et spécifiquement dans le développement personnel, « repenser son rapport à l’autre » disparaît trop souvent au profit de soi. Que reste-t-il alors du soin ? C’est ce que nous tenterons notamment de définir ensemble.

Je vous propose, afin de nourrir votre réflexion, de visionner ce court métrage animé qui met en scène, justement, l’expression citée en rubrique. Ensuite, prenez le temps de formuler une question suivant les préoccupations qui vous animent concernant cette mise en situation. Advenant qu’il n’y ait pas d’interrogation qui soit flagrante pour vous, notez ce qui attire votre attention dans cette vidéo. Nous pourrons entamer nos réflexions en commun et dialoguer sur la base de votre intérêt et de vos questionnements lors de notre rencontre. 

Prendre soin de relations constructives durables

Cultiver des relations constructives implique de faire le choix de mettre ses compétences au service de la relation aux autres. Quel que soit votre niveau de compétences relationnelles, toute relation nécessite des ajustements, de la patience et sans vous surprendre, de l’attention. Il faut savoir que la capacité à prendre soin est étroitement reliée à la présence attentive qui est aussi reliée à différentes dimensions de l’empathie. Ce sont des compétences pour mieux s’accorder à soi-même et aux autres que vous verrez se déployer tout au long du parcours des ateliers de réflexion en commun Histoire De Penser.

Des bénéfices éléphantesques

Le dialogue qui se développe autour des sujets qui occupent nos rencontres suscite une dynamique qui favorise un accroissement de la sensibilité aux relations interpersonnelles et l’acquisition d’un juste sens des proportions conduisant à faire la part des choses entre ses propres besoins et aspirations et ceux des autres.

Je prends soin, avant d’entamer la session, de vous livrer une citation que j’affectionne particulièrement en début de parcours, elle provient de Bernard Weber : « Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre. » À ceci j’ajoute: mais essayons tout de même! 


Vous aimeriez être accompagné dans vos processus de réflexion?

Cliquez ici: Je m’inscris aux ateliers Histoire De Penser

La session automnale 2020 débutera le 21 septembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.